La Citroën en tôle ondulée: Tout le monde ou presque la connaissait : la Citroën Type H – la fourgonnette la plus célèbre de la marque.

MOBILITÉ/AUTOCLASSIQUE: La Citroën Type H a été présentée en première mondiale au Salon de l’automobile de Paris en 1947

Le véhicule commercial par excellence de la marque a remplacé le Citroën TUB ainsi que le Citroën Type 32.

En juin 1948, la commercialisation du fourgon à traction avant avec la carrosserie caractéristique en tôle ondulée dans le style du Ju 52 a commencé. Selon la charge utile autorisée, différentes désignations de type (H, HY, HX, HW, HZ et 1600) ont été utilisées.

Citroën Typ H

La suspension à barre de torsion conférait à la Citroën Type H non seulement une bonne tenue de route mais aussi un grand confort de suspension à vide. Les barres de torsion arrière étant placées l’une devant l’autre pour obtenir un profil bas, l’empattement était par conséquent différent à gauche (2 500 millimètres) et à droite (2 536 millimètres), bien qu’il ait été généralement donné comme moyenne calculée à 2 558 millimètres.

L’entrée basse du compartiment de charge plat et le cadre de raidissement en U ont permis à l’équipe autour de l’ingénieur Pierre Franchiset et du designer André Lefèbvre de créer une variété de superstructures : Extensions de carrosserie, toits surélevés, plateaux avec double cabine et bien plus encore. Le fourgon était disponible départ usine avec une longueur de 4,28 mètres et un châssis avec cabine de conducteur.

Un grand nombre de carrossiers, tels que Ackermann, Charbonnier, Currus, Gruau, Heuliez ou SAPA, ont fourni une grande variété de variantes du Type H. Les différentes extensions de l’empattement et du porte-à-faux arrière par les carrossiers ont reçu les désignations Modification A (porte-à-faux de 40 centimètres) à Modification F (extension de l’empattement de 1,2 mètre et porte-à-faux de 60 centimètres). Des augmentations de toit de dix, vingt ou quarante centimètres étaient possibles, et le client pouvait également opter pour une augmentation supplémentaire du toit de la cabine.



Les variantes de la Citroën Type H ont été largement utilisées dans le secteur public, par exemple comme véhicule pour les pompiers ou la poste. L’offre des carrossiers s’adressait principalement aux entreprises de taille moyenne. Le Citroën Type H y a été utilisé, entre autres, comme wagon couvert (également avec une double cabine), transporteur de voitures, chariot élévateur à plancher bas, camionnette de vente, autobus, fourgon frigorifique, camping-car, transporteur d’animaux, corbillard ou même comme laboratoire roulant. En outre, la suspension hydropneumatique de la DS a été installée sur l’essieu arrière dans certaines variantes.

La galerie de photos de l’article:

https://virtualdesignmagazine.de/la-citroen-en-tole-ondulee-tout-le-monde-ou-presque-la-connaissait-la-citroen-type-h-la-fourgonnette-la-plus-celebre-de-la-marque-2/

Marque: Citroen
magazine de design virtuel Michael Hiller

FacebookTwitterGoogle+

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.