La transformation du Citroën Berlingo en design de „2CV Berlingo Fourgonnette“

MOBILITÉ : la transformation du Citroën Berlingo en design „2CV Berlingo Fourgonnette“

Coopération entre le carrossier italien Caselani et l’équipe de design de Citroën
Transformation du Citroën Berlingo en un monospace 2CV en hommage au modèle original emblématique.
Style extérieur vintage, intérieur du Citroën Berlingo moderne habituel
Début des commandes le 1er octobre, toutes les variantes de moteur sont disponibles, y compris la propulsion électrique.
Complément de la gamme qui comprend déjà le type HG sur la base du Citroën Jumpy et le type H sur la base du Jumper.

L’édition spéciale Citroën Berlingo „2CV Berlingo Fourgonnette“ dispose d’un design extérieur dédié à la légendaire 2CV Fourgonnette AU (U pour „Utility“), lancée en 1951 et qui, avec ses nombreux dérivés, a joui d’une clientèle fidèle jusqu’en 1987. La 2CV Berlingo Fourgonnette en est une réinterprétation moderne – une qui présente tous les avantages du Berlingo actuel en termes d’architecture, de capacités de chargement, de modularité, de connectivité de pointe et de comportement routier.
„Nous sommes très fiers que notre best-seller Berlingo ait été réédité par Caselani, inspiré par la légendaire 2CV Fourgonnette, qui a laissé son empreinte tant dans l’histoire de Citroën que dans l’industrie automobile. Le design a commencé dans les ateliers du carrossier Caselani et nous avons ensuite travaillé main dans la main. Nos propres designers ont suivi le travail de près pour s’assurer que la 2CV Fourgonnette d’origine ne soit pas interprétée de manière trop littérale, mais que le résultat porte vraiment l’ADN de Citroën“, explique Pierre Leclercq, directeur du design de Citroën.

 

 

1. UN VOYAGE DANS LE TEMPS POUR LE CITROËN BERLINGO

Caselani a surfé sur la vague de la tendance vintage, bien ancrée dans la culture automobile italienne et française. Cette tendance se manifeste aussi bien pour les voitures particulières que pour les véhicules utilitaires – il s’agit de donner une nouvelle vie à un modèle légendaire du passé tout en intégrant les équipements modernes et les hautes performances d’un véhicule actuel.

En ce qui concerne le cas particulier de la transformation du Berlingo, il s’agit d’une réinterprétation basée sur le succès d’un monospace légendaire et sur le succès du véhicule utilitaire Berlingo lui-même, un acteur important de son segment en Europe depuis son lancement en 1996. Les trois générations de Berlingo utilitaires ont été vendues à plus de 1,8 million d’exemplaires depuis 1996. À la fin août 2022, il était le deuxième véhicule le plus populaire de son segment en Europe, avec 17% de parts de marché. Modèle extrêmement polyvalent, le Berlingo a introduit de nombreuses innovations, dont la configuration à trois sièges avant, le frein de stationnement électrique et, plus récemment, dans sa troisième génération, l’indicateur de surcharge.

Caselani a confié le design du Berlingo 2CV Fourgonnette à David Obendorfer, qui a déjà dessiné le type H sur la base du Citroën Jumper en 2017 et le nouveau type HG pour le Jumpy/SpaceTourer en 2020.

„Pour le design, il ne s’agissait pas de copier simplement les formes de l’ancien fourgon au sens strict. Il s’agissait plutôt de remonter le temps et de transposer son charme unique sur un véhicule du 21e siècle. En tant que lointain descendant, le Berlingo a été entièrement conçu comme un hommage à la Citroën 2CV des années 1950. Un défi passionnant, car l’utilitaire d’origine avait des proportions très différentes. Il avait un porte-à-faux avant très court, un beau capot long et un espace de chargement visuellement indépendant – des caractéristiques très différentes de celles du Berlingo actuel. C’est pourquoi je me suis davantage concentré sur l’impression générale impressionnante du véhicule d’origine que sur les éléments de design individuels, afin de lui donner l’apparence de la 2CV Fourgonnette“, explique David Obendorfer, designer chez Caselani.

  • DESIGN : DES ÉLÉMENTS TYPIQUEMENT RÉTRO RÉINTERPRÉTÉSLe Berlingo 2CV Fourgonnette est une interprétation moderne „lifestyle“, inspirée de la légendaire 2CV AU, lancée en 1951 et qui a connu un grand succès à l’époque avec près de 1.247.000 unités vendues. Les éléments intemporels du monospace original n’ont pas été oubliés pour autant :L’avant du Berlingo a été entièrement revu et présente les caractéristiques qui étaient si propres à l’ancienne 2CV d’antan. La calandre, le pare-chocs et les passages de roue ont été remplacés par de nouveaux composants en fibre de verre, adaptés au cadre qui intègre des clips et des boulons pour les fixer. Tous ces composants sont assemblés dans les ateliers de Caselani en Lombardie, dans le nord de l’Italie.
    Le capot moteur bombé en V se rétrécit vers le bas. Le design distinctif des rayures en relief du capot s’étend sur presque toute la surface.
    Les phares ronds sont séparés du capot et s’y intègrent vers l’arrière, contrairement aux phares d’origine qui étaient complètement détachés. Une interprétation plus moderne avec des composants qui s’harmonisent avec le reste de la voiture.
    Avec sa section supérieure concave, la calandre est attrayante et clairement Citroën, un symbole de la 2CV AU. Le grand double angle chromé est positionné directement au centre de la calandre et mis en évidence pour mieux la faire ressortir. Tous ces composants ont forgé l’identité du monospace et l’ont associé à l’histoire et à la réputation de Citroën. L’imposante calandre est fortement bombée, intégrée à la partie avant et, comme à l’époque, elle ne fait qu’un avec le capot. Elle s’étend du capot vers le bas et donne l’impression que les passages de roues flottent. La ligne qui s’étend sur toute la largeur du véhicule, au-dessus des phares antibrouillard, renforce encore cet effet. Elle confère de la stabilité à la partie avant et l’élargit, ce qui souligne son caractère robuste.
    Visuellement, le pare-chocs avant est plus bas que celui du Berlingo. Alors que le pare-chocs de la 2CV était chromé, il est désormais peint en blanc pour contraster avec la carrosserie. Cela souligne le caractère protecteur de cet élément tout en lui conférant une certaine modernité.
    Les côtés, les portes arrière et le toit ont des composants en fibre de verre et sont un hommage à l’inimitable revêtement en tôle ondulée de la 2CV. Sur ce véhicule, ils sont toutefois purement décoratifs et ne constituent qu’une „seconde peau“ par-dessus les éléments de tôle habituels du Berlingo. À l’origine, les pièces en tôle ondulée avaient pour but de conférer une certaine stabilité à l’ensemble de la structure. Ces composants cannelés et le toit – surélevé – revisité sont une tentative délibérée de créer un style dans lequel l’habitacle du véhicule est séparé de son espace de chargement. C’était déjà une caractéristique du fourgon historique.
    À l’arrière, chacune des portes arrière est dotée d’une petite fenêtre verticale, arrondie en haut et en bas – un autre hommage à la 2CV. Pour une apparence plus moderne, l’épais scellement noir autour des fenêtres a été supprimé. Les feux de stop et de recul de la voiture ont une forme parfaitement ronde et se distinguent par leur taille imposante. Ils sont entourés de moulures rouges qui les rendent encore plus visibles et leur donnent un aspect plus contemporain.
    Différents endroits de la voiture sont chromés, un autre clin d’œil aux détails dont disposait la 2CV. C’est le cas des phares, de la barre centrale du capot, de la calandre avec ses angles et ses baguettes de contour, des enjoliveurs d’origine (qui sont toujours fabriqués aujourd’hui) et des poignées chromées des phares qui servaient à les ouvrir (pour remplacer les ampoules). Seule la poignée permettant d’ouvrir le capot n’est pas incluse dans cette nouvelle version.

2. TOUS LES AVANTAGES DU VÉHICULE MODERNE

À l’époque, la 2CV Fourgonnette faisait sensation dans son segment en raison de son allure et de ses performances. La petite camionnette pouvait atteindre des vitesses moyennes de 40 à 50 km/h et transporter jusqu’à 250 kg de marchandises (plus le conducteur) pour un volume utile de 1,88 m³.

La nouvelle version a éliminé tous les bruits du moteur à deux cylindres et le trou dans la calandre pour la manivelle. Bien entendu, le Berlingo 2CV Fourgonnette apporte le meilleur de son époque en termes de confort, d’espace, de modularité et de sécurité. Ainsi, sa capacité de chargement a été multipliée par quatre (il peut désormais transporter jusqu’à une tonne) et son volume effectif a pratiquement triplé (il est désormais de 4,4 m³). Malgré sa compacité qui le rend agile et maniable, il offre beaucoup d’espace à bord, ce qui fait de ce véhicule utilitaire le compagnon idéal des professionnels et des artisans. Grâce à la cabine Extenso®, la longueur utile du véhicule peut être allongée jusqu’à 3,09 m (longueur M) en déplaçant le siège du passager.

Pour faciliter la conduite, le chargement et les manœuvres, le véhicule utilitaire Berlingo dispose de jusqu’à 18 systèmes d’aide à la conduite et des technologies de connectivité les plus modernes. Il s’agit notamment de l’affichage tête haute en couleur, de l’accès et du démarrage sans clé, de l’indicateur de surcharge, de la vision panoramique arrière, de l’Active Safety Brake, du Grip Control avec Hill Assist Descent et du système de surveillance des angles morts.

Le véhicule utilitaire* est disponible en version 1.5 BlueHDi à moteur diesel, en version 1.2 PureTech à moteur essence et en boîte de vitesses automatique EAT8. La version électrique a une autonomie de 275 km par jour et assure une conduite sans bruit ni vibrations. Elle dispose du même volume utile et la batterie peut être rechargée à 80% en 30 minutes sur une borne publique. Le ë-Berlingo Van dispose d’une fonction de charge différée et la température de l’habitacle peut être préréglée.

3. COMPLÉTER LA GAMME TYPE H

En 2017, à l’occasion du 70e anniversaire du Type H (500 000 exemplaires vendus entre 1948 et 1981), le carrossier Caselani a développé un kit de carrosserie sur la base du Citroën Jumper. En 2020, il s’est ensuite tourné vers le Jumpy/SpaceTourer.

En ce qui concerne l’adaptation du design, la technique est la même pour les trois monospaces Citroën. A l’avant, des éléments de carrosserie (capot, pare-chocs et passages de roue) sont remplacés par du PRV. Les parties latérales, arrière et le toit sont recouverts de panneaux directement collés à la carrosserie. Des phares ronds sont utilisés à la place de ceux que l’on trouve sur les véhicules utilitaires actuels, afin de parfaire le look vintage et de leur donner la personnalité puissante du type H ou de la 2CV Fourgonnette.

Le kit Type H est compatible avec tous les types de carrosserie de Jumper (L1 4,96 / L2 4,95 / L3 5,99 / L4 6,30) et le kit HG est disponible pour toutes les longueurs de Jumpy/SpaceTourer (XS 4,60 m / M 4,95 / XL 5,30).

Transformer le Jumper en Type H s’est avéré être un véritable défi. Le plus grand monospace de Citroën n’a pas une forme rectangulaire, mais un design propre et spécifique avec de nombreuses lignes, dont certaines se superposent aux habillages. Le kit a été conçu pour s’adapter parfaitement à la carrosserie du Jumper et pour créer un lien robuste entre la structure métallique du véhicule de base et les panneaux en fibre de verre. Une pièce de design monobloc a été développée et intégrée pour l’avant du véhicule. L’avant et le capot sont modélisés ensemble pour faciliter l’assemblage et solidifier la surface.

„En tant que fan invétéré de la 2CV et du HY, je possède toute une collection de vieux modèles Citroën. Ma femme est aussi passionnée que moi – elle a voyagé en Europe dans les années 2000 avec un Type H transformé en camping-car. Lorsque ma famille s’est agrandie, nous avons eu l’idée de créer un HY plus spacieux et plus confortable : Pourquoi ne pas prendre l’architecture actuelle du Jumper et ajouter des panneaux en fibre de verre sur la carrosserie ? Puis tout s’est mis en place… Un prototype a été présenté aux équipes de design de Citroën, qui ont été séduites par l’idée. La production a démarré en 2017 et a été complétée par le petit frère Jumpy en 2020. Pour compléter notre gamme de véhicules utilitaires Citroën, il ne manquait plus que le Berlingo. Aujourd’hui, le van présente son kit 2CV Fourgonnette, dont le design est le fruit des efforts conjoints des équipes de Caselani et de celles de Citroën. Nous sommes heureux de retrouver le visage sympathique de ce monospace légendaire qui a marqué les années 1950“, déclare Fabrizio Caselani, directeur de la Carrosserie Caselani.
*Consommation et émissions

 

 

Berlingo Fourgon longueur L1 avec charge utile normale1)

PureTech 110 Stop&Start :
Consommation de carburant (combinée) l/100 km : 7,6-6,3
Émissions de CO2 (g/km) : 171-142

BlueHDi 100 Stop&Start :
Consommation de carburant (combinée) l/100 km : 6,0-5,2
Émissions de CO2 (g/km) : 157-136

BlueHDi 130 Stop&Start :
Consommation de carburant (combinée) l/100 km : 5,8-5,3
Émissions de CO2 (g/km) : 152-138

BlueHDi 130 Stop&Start EAT8 :
Consommation de carburant (combinée) l/100 km : 5,8-5,6
Émissions de CO2 (g/km) : 151-146
Berlingo Fourgon longueur L1 avec charge utile augmentée1)

BlueHDi 100 Stop&Start :
Consommation de carburant (combinée) l/100 km : 5,9-5,4
Émissions de CO2 (g/km) : 156-142

BlueHDi 130 Stop&Start :
Consommation de carburant (combinée) l/100 km : 5,9-5,4
Émissions de CO2 (g/km) : 156-142

BlueHDi 130 Stop&Start EAT8 :
Consommation de carburant (combinée) l/100 km : 5,8-5,6
Émissions de CO2 (g/km) : 151-146
Berlingo Fourgon longueur L2 avec charge utile augmentée1)

PureTech 110 Stop&Start :
Consommation de carburant (combinée) l/100 km : 7,6-6,3
Émissions de CO2 (g/km) : 171-142

BlueHDi 100 Stop&Start :
Consommation de carburant (combinée) l/100 km : 5,8-5,4
Émissions de CO2 (g/km) : 153-141

BlueHDi 130 Stop&Start :
Consommation de carburant (combinée) l/100 km : 5,9-5,4
Émissions de CO2 (g/km) : 156-143

BlueHDi 130 Stop&Start EAT8 :
Consommation de carburant (combinée) l/100 km : 5,8-5,6
Émissions de CO2 (g/km) : 151-146
Berlingo Fourgon double cabine Variospace L21)

BlueHDi 100 Stop&Start :
Consommation de carburant (combinée) l/100 km : 5,9-5,5
Émissions de CO2 (g/km) : 154-144

BlueHDi 130 Stop&Start :
Consommation de carburant (combinée) l/100 km : 5,9-5,4
Émissions de CO2 (g/km) : 156-143

BlueHDi 130 Stop&Start EAT8 :
Consommation de carburant (combinée) l/100 km : 5,8-5,6
Émissions de CO2 (g/km) : 151-146
Version électrique Berlingo Fourgon2)

L1 avec charge utile augmentée
Consommation électrique (combinée) en kWh/100 km : 22,4-19,7
Émissions de CO2 (g/km) : 0

L2 avec charge utile accrue
Consommation d’électricité (combinée) en kWh/100 km : 22,3-19,8
Émissions de CO2 (g/km) : 0

Cabine double Variospace L2 Control
Consommation d’électricité (combinée) en kWh/100 km : 22,3-20,7
Émissions de CO2 (g/km) : 0
1) Les valeurs de consommation de carburant et d’émissions de CO2 indiquées ont été déterminées selon la nouvelle procédure d’essai Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedure (WLTP). Afin de maintenir la comparabilité avec les véhicules mesurés selon l’ancienne procédure d’essai (NEDC), les valeurs NEDC recalculées et corrélées sont indiquées conformément aux prescriptions en vigueur.

2) Les valeurs ont été calculées selon la procédure d’essai WLTP (Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedure), qui remplace la procédure d’essai NEDC (New European Driving Cycle) et qui est plus proche de la réalité. Les valeurs WLTP servent également de base de calcul pour les taxes liées aux véhicules. À des fins de comparaison, les valeurs ne sont pas seulement indiquées selon la norme WLTP, mais aussi selon l’ancienne norme NEDC. Les classes d’efficacité se basent encore sur les valeurs NEDC. La consommation, les émissions de CO2 et l’autonomie d’un véhicule ne dépendent pas uniquement de l’utilisation efficace du carburant par le véhicule, mais sont également influencées par le comportement au volant et d’autres facteurs non techniques.

Pour plus d’informations sur la consommation de carburant officielle et les émissions spécifiques de CO2 officielles des voitures particulières neuves, veuillez consulter le „Guide de la consommation de carburant, des émissions de CO2 et de la consommation d’électricité des voitures particulières neuves“, disponible gratuitement sur www.dat.de.

Marque : Citroën – STELLANTIS

magazine de design virtuel Michael Hiller

FacebookTwitterGoogle+

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.